Laurent Pernice vs. Laurent Perrier  
  "Play piano and sounds "
  Format : CD
  Catalogue number : SOP 013 
  Release date : January 2011
Composed by Laurent Pernice and Laurent Perrier
Cover by Véronique Weil
CD limited to 500 copies.
 
Titles

MP3                                           

Laurent Pernice
1- Solar
3- You take my heart forever
5- Fausse route
6- Aquafish
8- Equation part.6
 
Laurent Perrier
2- Situation
4- Mauvais oeil
  7- Frôlements
Press 9- Bout portant

Laurent Pernice and Laurent Perrier bear very similar names. But the closeness between the two artists goes beyond mere coincidence.
Both are ex-members of Nox, the mythical rock industrial French band of the 1980's. Since then, they have built a true personal and artistic complicity. In 1997, Laurent Pernice quits Paris to live in Marseilles, South of France, where Laurent Perrier visits him regularly. In 2005, on occasion of one of his visits, Perrier is invited to listen to Pernice's new works, a subtle encounter between piano pieces and ambient alectronic music. Much impressed by the quality of these works, Perrier decides to secreltly compose titles in the same style. Four years later, Perrier reveals his own works to Pernice and tells him his intention to publish them together with the (surprinsingly) still unpublished Pernice's titles. Pernice is enthusiastic and the project, entitled “Play piano and sounds”, is born.

Since 1987, when his first album was published, Laurent Pernice has always questionned his own musical practices. A good ten records later, he is still looking for new artistic tracks, news ways of making music. From experimental music to off the track electro, world music and crazy jazz tunes, what Pernice is seeking is to “stupefy” his audience. Therefore, it may be on the side of psychedelic music that the common roots of all his albums are to be found. Maybe also on the side of urban poetry.
With “Sortie vers la ville” (1994), a kind of sound crash between wild groove and music from ex-USSR, as well as “Infrajazz” (2003), an electro jazz combination, and “Musiques immobiles” (2005), quite close to John Cage's researches, there always exists some kind of intimate lyrism, an internal tempest reminding one of contemporary poetry. 

Laurent Perrier starts a solo career just after Nox has split. In 1995, he publishes “Cape Fear”'s very first album, a solo project very much in the style of Nox, mixing break beat rhythms and metal guitars. 
After the end of label and record shop Odd Size (1986-1999), Perrier launches a new music label, Sound on Probation, that he dedicates to his own - and numerous - works. With Sound on Probation, he explores various music styles : electronica, idm and industrial hip-hop with Zonk't;  anmbient dub, nu jazz and abstract hip-hop with Heal; experimental electronic and electroacoustic musics with Pylône, and, under his own name, a conceptual project to accompany different stage performances.

Besides, L.P has been working since 1999 alongside artists like Alban Richard, Odile Duboc, Pietragalla, Philippe Ulysse or Laurence Wagner not only as a composer but also as video designer. Laurent Perrier now also works as sound designer for future electrical cars imagined by french group Peugeot-Citroën.

Laurent Pernice et Laurent Perrier ont souvent été confondus du fait de la ressemblance de leur nom. Tout deux sont d’anciens membres de Nox, groupe Français mythique de rock industriel des années 80.
Ils sont restés très proches depuis cette période. Laurent Pernice quitte paris en 1997 pour s’installer à Marseille où Laurent Perrier lui rendra visite régulièrement. C’est en 2005, lors d’une de ces visites, que Pernice invite Perrier dans son studio pour écouter ses derniers travaux, mariant piano et ambient electronic. Impressionné et étonné que ces morceaux n’aient encore trouvé un label pour les sortir, Perrier, sans en parler à Pernice, décide de composer de son côté des titres dans le même esprit. Quatre ans plus tard, il fait part à Pernice de son projet secret et lui fait écouter ses morceaux finalisés. Pernice est emballé; le projet « play piano and sounds » voit le jour.

Depuis 1987, date de la sortie de son premier album solo, Laurent Pernice ne cesse de se remettre en cause. Une bonne dizaine d’albums plus tard, il explore encore infatigablement de nouvelles pistes, de nouvelles façons de faire de la musique. Son champ d'action est vaste : de la musique expérimentale la plus p(d)ure à l’électro décalée en passant par la world débridée, le jazz ravagé et les musiques nouvelles, Pernice cherche toujours à provoquer une sorte de « sidération » de l’auditeur. C'est d'ailleurs peut-être du côté des musiques psychédéliques que l'on trouverait le tronc commun (ou les racines communes) à ses albums. Ou quelque part du côté de la poésie urbaine. Avec "Sortie vers la ville" (1994), carambolage sonore entre groove halluciné et musiques de l’ex-URSS, comme avec "Infrajazz" (2003), entre jazz et électro, ou "Musiques immobiles" (2005), proche dans la démarche des théories de John Cage, il y a toujours chez Laurent Pernice une sorte de lyrisme intime, une tempête intérieure qui n'est pas sans évoquer certains aspects de la poésie contemporaine.

Laurent Perrier commence sa carrière solo, un peu plus tard, juste après la séparation de Nox. En 1995, paraît le premier album de son projet « Cape Fear » mariant rythmique breakbeat et guitarue métal, où l’emprunte de Nox reste palpable. Après la fin d’Odd Size (1986-1999), label, magasin de disques, catalogue de vente par correspondance, Perrier crée un nouveau label, Sound on Probation, dédié à ses propres travaux : naîtront tour à tour les albums de Zonk’t (electronica, idm, hip-hop industriel), Heal (ambient dub, abstract hip-hop, nu-jazz), Pylône (électronique minimale, électroacoustique, électronique expérimentale) et enfin, sous son propre nom, un projet conceptuel pour le spectacle vivant.

Parallèlement à ses réalisation discographiques, L.P travaille dès 1999 pour le spectacle vivant (Alban Richard, Odile Duboc, Pietragalla, Philippe Ulysse, Laurence Wagner, etc.) en tant que compositeur mais aussi  en tant que vidéaste. Il est aujourd’hui également « sound designer » pour les futures voitures électriques du groupe automobile Peugeot-Citroën.